Quand la mode arrive sur Internet

De nos jours, internet esMODE ET INTERNETt un élément dont on ne peut se passer et qui est au cœur du quotidien de tout le monde. Plusieurs secteurs d’activité se lancent dans la proposition de vente ou de service en ligne afin d’attirer plus de clients. C’est par exemple le cas du domaine textile qui se fraye un chemin dans l’e-commerce. Afin de mieux comprendre ce phénomène qui prend de plus en plus d’ampleur, il est important de comprendre l’attrait de ce nouveau canal de distribution mais aussi de voir l’importance de la livraison.

Un nouveau canal de distribution pour le textile

L’e-commerce est actuellement un moyen utilisé par la plupart des Géants du textile. Pour l’ile Maurice qui est un des plus grands producteurs dans ce domaine, il devient donc urgent d’intégrer internet afin de tenir la concurrence. Même si cette pratique peut poser quelques contraintes, Maurice pourra en retirer un très grand nombre d’avantages qu’il ne faut pas négliger comme la création d’un réseaux de distribution dans les pays africains que ce soit pour les pantalons, les chemises ou même le peignoir homme par exemple. Mais à part cette facilité de vente que permet l’e-commerce, ce sera aussi l’opportunité pour le pays de se faire une plus grande renommée. Bien sûr, nous ne pouvons pas négliger le fait que cela augmentera considérablement les ventes car l’e-commerce est de large diffusion et permet donc d’atteindre de plus grandes cibles.

La livraison, un élément majeur

S’il est évident que Maurice doit se lancer dans la vente en ligne, la livraison qui est un paramètre majeur doit être bien prise en compte. En effet, pour les acheteurs cette dernière doit se faire rapidement et d’une manière fiable. Le problème pour Maurice est justement le fait que les transports actuels ne permettent une arrivée en Europe que sous 20 ou 40 jours. La mise en place d’un fret aérien qui serait moins cher et plus rapide est donc plus recommandée. Il est important de signaler que pour le moment, le fret est soumis à des coûts assez importants ce qui décourage les producteurs de textiles à en faire usage. Pour ces derniers, la solution serait donc de trouver un fret aérien avec des coûts moins cher ce qui favoriserait les ventes en ligne et développerait de manière considérable le secteur du textile ainsi que l’économie pour l’ile Maurice.